Economie – Interchangeabilité et substitution des biosimilaires

La loi de financement de la sécurité sociale 2022, publiée au journal officiel du 24 décembre 2021, entérine le droit de substitution des biosimilaires par le pharmacien. Cependant, l’assurance maladie, avec l’appui du gouvernement, a décidé de circonscrire ce droit de substitution aux deux molécules suivantes : Somatropine, Pegfilgrastim

Les autres molécules sont réservées à l’interchangeabilité par les médecins : Adalimumab (Humira®), Enoxaparine (LOVENOX®), Etanercep (Enbrel®), Follitropine alpha (Gonal-f®), Insuline Aspart (NOVORAPID®), Teriparatide (Forsteo®).

Nous invitons les pharmacies à bien respecter cette mesure et ainsi à ne dispenser le biosimilaire uniquement s’il est prescrit par le médecin. Les autorités constateront rapidement l’utilité du rôle des pharmacies dans la réussite des biosimilaires.

L’USPO ne comprend pas cette décision qui consiste à opposer les médecins et les pharmaciens, plutôt que de les mettre en synergie, dans cet enjeu majeur d’efficience des dépenses.

 

Publication : 28 décembre 2021 | Catégorie(s) :