Covid 19 – Impact Covid-19 sur l’activité des pharmacies, Distribution des masques, Rivotril

Sondage USPO – impact du COVID-19 sur l’activité des pharmacies

La crise actuelle impacte profondément notre activité quotidienne. Certaines pharmacies font face à une baisse importante d’activité, d’autres voient le nombre de livraisons augmenter.

Afin d’alerter les pouvoirs publics avec des éléments concrets sur les conséquences de l’épidémie COVID-19 pour nos pharmacies et d’obtenir une adaptation des dispositifs, l’USPO lance un rapide sondage ICI.

Nous vous remercions de répondre au sondage en cliquant sur le lien : https://fr.surveymonkey.com/r/pharmacie_COVID19.

Merci de répondre aux deux questions en prenant comme date de début : le mercredi 18 mars (J+1 du début du confinement)

Merci pour votre participation.

 

Distribution des masques – un autre circuit pour les aides à domicile

La nouvelle dotation de masques sera livrée pour une semaine dans toutes les pharmacies par les grossistes-répartiteurs à partir de ce mercredi et sera répartie en fonction du chiffre d’affaires des médicaments remboursables de chaque officine.

Près de 3 000 personnes ont répondu au sondage de l’USPO relatif à la distribution des masques et nous vous en remercions vivement. Il nous a permis de montrer les difficultés d’approvisionnement et d’obtenir un retour à la livraison par les grossistes-répartiteurs : 10% des pharmacies n’ont reçu aucun masque et seulement 50% des pharmacies avaient reçu des masques FFP2.

Depuis le 27 mars, les pharmacies ne doivent plus distribuer de masques aux aides à domicile, aux prestataires de services et aux chirurgiens-dentistes. Les masques distribués par les pharmacies sont désormais réservés aux professionnels de santé listés ci-dessous.

Nous vous informerons dès que possible de la procédure de traçabilité, que nous espérons plus automatisée.

Nombre de masques à délivrer par semaine et par professionnel de santé LIBÉRAUX prioritaires

  • Médecins généralistes et spécialistes18 masques par semaine et par professionnel (dont 6 masques FFP2 maximum par semaine dans le strict respect des indications et selon les disponibilités)
  • Infirmiers diplômés d’Etat18 masques par semaine et par professionnel (dont 6 masques FFP2 maximum par semaine dans le strict respect des indications et selon les disponibilités)
  • Biologiste médicaux18 masques par semaine et par professionnel (dont 6 masques FFP2 maximum par semaine dans le strict respect des indications et selon les disponibilités)
  • Pharmaciens : 18 masques chirurgicaux par semaine et par professionnel
  • Sage-femmes : 6 masques chirurgicaux par semaine et par sage-femme
  • Masseurs-kinésithérapeutes :6 masques par semaine et par professionnel (dont 2 masques FFP2 maximum par semaine dans le strict respect des indications et selon les disponibilités)

 

Dispensation de RIVOTRIL injectable

Les pharmacies d’officine peuvent désormais dispenser du RIVOTRIL sous forme injectable, et ce, jusqu’au 15 avril 2020, afin de prendre en charge les patients atteints du COVID-19.

L’ordonnance devra porter la mention « prescription hors AMM dans le cadre du COVID-19 ».

Ce médicament est pris en charge par l’Assurance maladie.

 

Centre COVID-19

Des centres COVID-19 s’organisent dans la plupart des communes afin de prendre en charge les patients de manière coordonnée. L’ouverture d’un centre dédié se fait sur proposition des professionnels libéraux d’un secteur et doit être autorisée par la Préfecture sur avis de l’ARS.

Pour une meilleure coordination des soins, il est essentiel que le Centre COVID-19 dispose des coordonnées de toutes les pharmacies du secteur (adresse postale de la pharmacie, mail, messagerie sécurisée, fax et téléphone). Aussi, nous vous invitons à les communiquer à votre Centre COVID-19 ou à vous renseigner auprès de votre syndicat local afin qu’il puisse transmettre les coordonnées de toutes les pharmacies du secteur concerné.

L’ordonnance du Centre COVID-19 sera transmise à la pharmacie choisie par le patient.

Le pharmacien réceptionne l’ordonnance, prépare les médicaments et gère leur prise en charge en tiers-payant dégradé.

Le patient doit contacter l’officine avant de venir chercher ses traitements afin d’organiser la dispensation de préférence à l’extérieur de la pharmacie ou via le sas de garde.

Plus d’informations sur l’organisation du Centre COVID-19 sur le site https://fcpts.org/ ou sur le site www.uspo.fr

 

Activité partielle, jour de carence : modifications dans le cadre de l’urgence sanitaire

Les pharmacies d’officine, à l’instar des autres entreprises, bénéficient des dispositions prises par le Ministère du Travail et le Ministère de l’Economie dans le cadre de l’épidémie de Covid-19.

Le dispositif d’activité partielle est accessible aux pharmacies d’officine et à leurs salariés. L’entreprise peut indemniser ses salariés à hauteur de 70% du salaire brut et sera intégralement compensée par l’Etat. Rien n’interdit au pharmacien de maintenir le salaire au-delà de 70% mais la différence restera à sa charge.

Les arrêts de travail sont désormais indemnisés dès le 1er jour pour tous les salariés et pour les motifs suivants : personnes atteintes d’une pathologie, personnes vulnérables qui présentent un risque accru de développer une forme grave d’infection au COVID-19, parents contraints de garder leur enfant du fait de la fermeture de leur établissement scolaire ou crèche.

Un prochain texte réglementaire devra définir si les pharmacies peuvent ou non imposer et modifier les congés de leurs salariés.

Les modalités de ces différents dispositifs sont précisées sur le site www.uspo.fr

 

COVID-19 et pharmacie – conférence en direct : dimanche 5 avril 2020 – 10h

L’USPO organise une nouvelle conférence en direct avec Gilles Bonnefond, Président de l’USPO, pour répondre à vos questions. Connectez-vous le dimanche 5 avril à 10h ICI  – Les modalités de connexion sont disponibles sur le site www.uspo.fr

Publication : 30 mars 2020 | Catégorie(s) : ,